Le secteur de l’accès motorisé « bénéficie encore d’une marge de croissance », malgré l’incertitude mondiale

Murray Pollok, Managing Editor of International Rental News, IPAF Summit 2019, Dubai

Un avenir prometteur s’ouvre au secteur des équipements d’accès motorisés, en dépit d’un contexte d’incertitude mondiale et d’un probable ralentissement économique. C’est ce qu’ont affirmé plusieurs intervenants clés lors du récent sommet de l’International Powered Access Federation (IPAF), qui a eu lieu pour la première fois à Dubaï, aux Émirats arabes unis, le 6 mars 2019. 

Au cours de la séance matinale du sommet, Murray Pollok, éditeur en chef d’International Rental News, a présenté quelques résultats préliminaires du rapport 2019 de l’IPAF, Global Powered Access Rental Market, qui sera publié prochainement. Aux États-Unis, le secteur de la construction prospère, mais la croissance relative du PIB s’adoucit ; en Europe, on envisage une croissance de la construction d’environ 2 % entre 2019 et 21, mais la tendance est au ralentissement ; et au Moyen-Orient, la construction enregistre une bonne reprise et gagne en robustesse, a-t-il souligné.

Les ventes mondiales d’équipements se trouvent actuellement au niveau de leur pic historique, voire au-delà, et cette perspective devrait se poursuivre, a-t-il ajouté. De même, l’Europe enregistre une performance robuste, mais en deçà de son pic de 2007 « et ce n’est peut-être pas une mauvaise chose ». Les ventes d’équipements en Amérique du Nord restent fortes et en hausse, mais les prévisions ne sont que « légèrement optimistes », a-t-il ajouté. La Chine connaît une forte croissance des ventes d’équipements, même si le niveau atteint reste nettement inférieur à la période de relance de 2010. Cependant, cette situation semble « saine et durable » et moins sujette à une crise que ce n’était le cas avec la relance du gouvernement.

La location croît à un rythme qui dépasse la croissance du PIB et du marché de la construction sur toute la ligne, a conclu Murray Pollok, en ajoutant que la pénétration de la location continue d’augmenter, même sur les marchés matures tels que l’Amérique du Nord, selon les chiffres de l’American Rental Association (ARA). Plus de la moitié de tous les équipements utilisés dans la construction américaine sont loués. Ici comme en Europe, les tendances sont à l’économie de partage.

En Europe, les questions de développement durable et environnementales sont particulièrement importantes, a-t-il affirmé ; l’European Rental Association (ERA) s’inspire de cette tendance et mène actuellement une enquête au sujet de la location afin de démontrer les avantages de la location en termes de réduction de l’empreinte carbone des entreprises, a-t-il indiqué.

En résumé, il a déclaré : « Tout cela signifie que nous traversons une période porteuse pour les fabricants. Les niveaux d’investissement actuels devraient se stabiliser sur cinq ans, stimulés en partie par un marché des remplacements en plein essor. La Chine est certainement en plein essor, mais certains acteurs du secteur font preuve de prudence quant à leur stratégie d’investissement, car ils pensent que les prévisions sont un peu trop optimistes. »

Chaque année, l’IPAF travaille avec DuckerFrontier pour produire ses propres rapports exclusifs sur le marché mondial de la location. L’aperçu des données de l’étude 2018 fourni cette année révèle que le marché européen est susceptible de connaître une croissance moyenne soutenue d’environ 6 %, a-t-il expliqué. Selon lui, les pays d’Europe du Sud examinés pourraient atteindre jusqu’à 10 % ; l’Allemagne, la France, l’Italie et les Pays-Bas devraient se tenir à environ 5-10 %, les pays nordiques affichent une croissance plus modérée en raison de la pression des prix, et la croissance au Royaume-Uni devrait ralentir et tourner autour de 1-2 %, en raison de l’incertitude qui persiste autour du Brexit. La croissance du parc américain est d’environ 7 %. Les revenus sont en hausse de 10 % et une situation similaire est prévue pour 2019-20, mais avec une pointe d’incertitude.

Erhan Acar, directeur général de la société de location turque Rent Rise, a apporté une perspective géographique intéressante en abordant le sujet de l’impact des nouvelles réglementations sur la santé et la sécurité au travail en termes de sensibilisation aux PEMP en Turquie et dans les pays voisins. Grâce à une amélioration de la productivité et à l’accent mis sur le marketing, le modèle locatif a connu une forte croissance sur les marchés de location des PEMP d’année en année, affirme-t-il. La Turquie est également une excellente plateforme d’investissement dans les pays voisins, ajoute-t-il, et surtout en Eurasie et en Afrique du Nord, bien que l’instabilité politique en Syrie et en Irak reste un frein aux investissements internationaux.

La taille du parc de machines a augmenté, mais a maintenant atteint un plateau, déclare-t-il. Cependant, la nouvelle réglementation devrait donner un nouvel élan à la croissance des investissements, avec une croissance anticipée qui pourrait atteindre jusqu’à 20 % sur les cinq prochaines années, prévoit-il. Lorsque l’on compare les parcs de PEMP turcs par population, comme c’est le cas dans les rapports de location préparés par l’IPAF/DuckerFrontier, on observe « un bon indicateur du potentiel de croissance du marché », explique-t-il.

En comparaison, les taux d’utilisation sont élevés en Turquie et l’équipement typique est la plateforme élévatrice électrique à ciseaux. Il prévoit toutefois une hausse de la proportion de nacelles au sein des parcs d’équipements dans les années à venir. Les grands projets stimulent également la demande en location et en formations, et notamment le nouvel aéroport d’Istanbul (projet qui s’est vu décerner un IAPA en 2018), la raffinerie de pétrole Socar Star et la centrale nucléaire d’Akkuyu.

Les entreprises de construction et sociétés de location d’équipements turques opèrent actuellement dans des régions telles que la Géorgie, le Kazakhstan, le nord de l’Irak, l’Afghanistan et jusqu’au Paraguay. Il pense que cette tendance devrait se poursuivre à l’avenir. Il a parfois été difficile de convaincre les responsables du gouvernement turc d’accepter une formation agréée telle que les formations des opérateurs de l’IPAF, mais l’association de location turque remet cette mentalité en case, dit-il, et, malgré le faible nombre de cartes IPAF PAL délivrées en Turquie ces dernières années, ce chiffre est maintenant « relativement important » et devrait continuer d’augmenter.

Parlant du point de vue d’une entreprise de location établie de longue date dans l’un des marchés les plus matures de l’industrie du matériel d’accès, Peter Schrader, directeur général et directeur d’exploitation pour Zeppelin Rentals, a parlé de la façon dont son entreprise a grandi grâce à la location d’équipements, en particulier depuis les années 1950, pour devenir le principal distributeur allemand de Caterpillar.

Au cours des 15 dernières années, Zeppelin Rentals s’est éloigné du secteur de la construction en tant qu’industrie de service dominante et s’est forgé un modèle d’affaires plus durable et plus équilibré qui lui a conféré une résistance accrue, en particulier pendant la récession de 2008, explique-t-il. Parmi les nouvelles gammes de services proposés, on note la planification, la préparation des chantiers, les travaux de terrassement, l’installation et la mise en service, ainsi que des solutions sur site. Ces services font maintenant partie intégrante de l’offre locative et couvrent des marchés de base tels que les infrastructures, l’industrie, la logistique, l’entretien du public et des événements.

Cette diversification apporte d’énormes opportunités de ventes croisées, remarque-t-il, tout en admettant que la fragmentation du marché allemand, qui comporte « peu de véritables multinationales » offre des perspectives de croissance que d’autres marchés tels que le Royaume-Uni ou les États-Unis ne connaissent pas. Même si, à l’heure actuelle, les PEMP ne représentent encore qu’une faible proportion du parc global, Zeppelin prévoit d’investir dans des PEMP, conclut-il. « C’est absolument essentiel pour devenir un vrai généraliste ! »

Dans l’après-midi, un débat regroupant plusieurs experts a abordé le sujet de l’évolution du marché, cette fois aux Émirats arabes unis et dans la région au sens large. Les intervenants ont examiné comment la technologie numérique pourrait être mise à profit pour fournir des dépôts de location futuristes, et ont soulevé la question de savoir si le marché était vraiment prêt pour une telle approche au Moyen-Orient.

David King, directeur général du groupe Manlift, a déclaré : « Manlift a utilisé des techniques Lean pour travailler plus intelligemment et accroître la sécurité, mais envisage aussi d’acquérir de nouvelles technologies, et notamment la télématique et l’adoption de nouvelles sources d’énergie. Les personnes qui prendront part à la visite de notre dépôt, ici, à Dubaï, pourront découvrir certaines de ces initiatives futuristes en pleine action. »

Alexis Potter, directeur régional pour les Émirats arabes unis et Oman, et directeur des ventes pour Rapid Access au Moyen-Orient et à l’international, a ajouté : « L’Expo2020 nous a apportés d’énormes opportunités. En travaillant avec des clients de l’aérospatiale, nous a appris beaucoup de choses, notamment au sujet de la télématique, qui nous permet d’éviter les accès non autorisés, et d’autres technologies similaires. »

Il a également fait référence aux techniques Lean et à la demande en sources d’alimentation différentes de la part des clients. « Ces éléments nous entraînent vers une activité plus transactionnelle, mais toujours dans une optique de sécurité ». Il a affirmé que le marché locatif des PEMP aux Émirats arabes unis était « prêt pour 2020 et les années suivantes ».

Nick Selley, directeur du développement des affaires du groupe pour AFI-Uplift, a légèrement contesté cette évaluation : « Le marché des Émirats arabes unis est-il déjà arrivé à maturité ? Je ne pense pas que ce soit tout à fait le cas. Qu’en est-il d’autres technologies qui pourraient améliorer la sécurité ? Les protections secondaires sont utilisées, mais devraient-elles être obligatoires ? Le marché est-il prêt pour des technologies telles que la télématique ; est-ce justifiable d’un point de vue commercial ? Ça l’est au Royaume-Uni, et nous envisagerions de faire appel à ces technologies ici, mais je ne suis pas sûr que le marché soit tout à fait prêt pour tout cela. »

Dean Jones, directeur général d’AJI Heavy Equipment Rental, a répliqué : « Nous sommes l’entreprise la plus jeune représentée sur scène aujourd’hui et nous n’utilisons que des équipements flambant neuf. Nous avons fait appel aux protections secondaires, à la télématique, etc. depuis nos débuts, en 2016. En outre, nous opérons uniquement aux Émirats arabes unis, car nous ne disposons que d’un seul dépôt d’environ 400 unités. Ainsi, nous espérons pouvoir offrir une perspective différente. »

« Nos clients encouragent une plus grande sécurité : cette mentalité a beaucoup évolué sur les cinq dernières années et nous devons nous assurer que l’équipement est sûr, conforme, comporte des protections secondaires, et que les gens qui l’utilisent sont tous formés par l’IPAF. »

Puis, répondant à la question d’un fabricant dans le public, il a ajouté : « Nous pensons que la construction de la ville de Dubaï tire à sa fin. Ainsi, l’accent est en train de passer de la construction et des nacelles à moteur diesel, à l’entretien et aux travaux de remise à neuf. Nous assistons ainsi à une réelle augmentation de la demande en plateformes à ciseaux électriques. »

Pour obtenir plus de photos, saisissez le terme de recherche « IPAF » sur www.flickr.com. Pour obtenir une copie de toutes les présentations des intervenants au format PDF, veuillez consulter www.ipaf.org/summit-presentations.

D'autres actualités susceptibles de vous intéresser

  • Suite à un processus de recrutement rigoureux qui a attiré près de 50 candidats du monde entier, l’IPAF est heureux d’annoncer la nomination de Peter Douglas au poste de président directeur général. Le nouveau PDG prendra ses fonctions en décembre 2019 et sera basé au Royaume-Uni.

  • Andy Studdert, président directeur général par intérim de l’IPAF, a profité de son discours de clôture lors de la conférence Europlatform 2019 de Nice, en France, pour rendre hommage au président en partance de l’IPAF, Brad Boehler, qui a récemment démissionné après avoir quitté son rôle chez Skyjack.