Les marchés de la location de PEMP se redressent bien malgré l’incertitude mondiale

IPAF Rental Market Report Promo - 2 x Awards WEB

Selon la dernière analyse menée par Ducker pour la Fédération internationale des matériels d’accès en hauteur (IPAF), en 2021 et au début de 2022, les marchés de location de PEMP ont poursuivi leur forte reprise après la pandémie, malgré les nuages qui se profilent à l’horizon du fait de l’incertitude mondiale entourant les bouleversements géopolitiques et l’augmentation des coûts des intrants découlant de la hausse de l’inflation et de la guerre en Ukraine.

La plupart des marchés d’Europe, des États-Unis et du Moyen-Orient ont continué à se redresser fortement, bien qu’une résurgence de la COVID-19 et des confinements et restrictions l’accompagnant dans certaines parties de la Chine aient entravé la reprise dans ce pays, tout en créant un effet de boule de neige au niveau de l’approvisionnement en PEMP de fabrication chinoise. Celles-ci faisaient l’objet de toutes les convoitises en 2021, en raison des problèmes associés à la chaîne d’approvisionnement auxquels se sont heurtés de nombreux fabricants occidentaux.

Le Rapport sur le marché international de la location des matériels d’accès en hauteur 2022 récemment publié indique qu’après un début d’année relativement prudent au cours duquel de nombreux pays à l’étude étaient encore confrontés aux deuxième et troisième vagues du virus de la COVID-19, la plupart des sociétés de location de PEMP ont cherché à accroître la taille de leur flotte de location et leurs taux d’utilisation en 2021 ; la reprise post-pandémique a été assez uniforme dans le monde entier et s’est maintenue à un taux stable.

Les entreprises sont revenues aux stratégies d’investissement prévues et l’offre a eu du mal à répondre à la demande en termes de nouvelles machines, en particulier pour les PEMP spécialisées et entièrement électriques, notamment en raison du contrecoup de la reprise de la pandémie sur le prix des carburants, de l’énergie et des matières premières. Cela a entraîné des délais d’approvisionnement plus longs pour les machines et une dépendance accrue envers les machines plus anciennes ou d’occasion pour maintenir des flottes capables de répondre à la demande.

On constate que cet effet s’est poursuivi au cours du premier semestre 2022, sous l’effet de la hausse des coûts mondiaux de l’énergie et de la flambée de l’inflation dans la plupart des économies développées, exacerbée par l’effet « boule de neige » de l’invasion de l’Ukraine par la Russie en février 2022.

Dans l’ensemble, le rapport indique que le marché européen de la location de PEMP s’est partiellement remis de la pandémie en 2021. Dans l’ensemble, il a affiché une croissance des revenus de 7 % en 2021. Le marché européen de la location a atteint un chiffre d’affaires total de 3 milliards d’euros, revenant presque aux niveaux d’activité d’avant la pandémie grâce à la reprise de la demande dans les secteurs de la construction et d’autres secteurs. La flotte européenne s’élevait à environ 325 000 unités à la fin de 2021.

Le taux d’utilisation a augmenté de 6 points de pourcentage, en raison de la reprise post-pandémique, des pénuries chez les fabricants de PEMP et des problèmes d’approvisionnement. Des pays comme le Royaume-Uni (11 % de croissance du chiffre d’affaires), l’Italie (12 %) et la France (13 %), qui ont été les plus durement touchés en Europe en 2020, ont affiché les taux de reprise les plus rapides.

Ailleurs en Europe, la reprise a été plus modeste, inversement proportionnelle à l’impact des premiers pics de la pandémie sur les marchés : L’Espagne et la Suède ont enregistré une croissance de leurs revenus de 5 % en 2021 ; l’Allemagne et la Norvège de 3 % ; le Danemark, la Finlande et les Pays-Bas n’ont enregistré qu’une croissance de 2 %. En revanche, le marché américain a rebondi pour croître de 15 % : cela reflète à la fois le vif succès remporté par le marché en 2021 et le plan de relance budgétaire dévoilé par le nouveau président américain Joe Biden.

Outre sa position en tête du classement des pays européens étudiés ayant enregistré la meilleure croissance des revenus, la France a retrouvé sa place en tête de la liste des plus grandes flottes européennes de PEMP. L’Allemagne devançait la France et le Royaume-Uni en termes de taille globale de la flotte à la fin de 2020, mais une année solide a vu la France développer sa flotte, qui comptait plus de 62 000 machines à la fin de 2021, contre un peu plus de 60 000 unités en Allemagne et 58 000 pour l’ensemble de la flotte britannique.

La transition vers des machines électriques et hybrides plus « vertes » se poursuit fortement dans tous les pays européens, bien qu’entravée par un manque de disponibilité de nouvelles machines. Les élévateurs à ciseaux électriques dominent dans tous les pays, en particulier aux Pays-Bas, dans les pays nordiques et en Allemagne. La transition vers les élévateurs à ciseaux électriques se poursuit dans le reste de l’Europe, mais les plateformes à ciseaux diesel sont encore utilisées à l’extérieur dans la plupart des pays. Les sociétés de location européennes prévoient d’achever la transition vers une flotte « verte » d’ici 5 à 10 ans.

Aux États-Unis, les revenus de location de PEMP ont augmenté de 15 % en 2021 pour dépasser les niveaux d’avant la pandémie, en raison de la réouverture rapide des activités non liées à la construction et de la demande refoulée des projets de construction suspendus en 2020. Suite à l’inauguration du président Joe Biden au début de 2021, le déploiement du vaccin et les mesures de relance post-pandémique ont joué un rôle déterminant dans le rétablissement de la confiance et le rebond de l’activité aux États-Unis.

Outre la croissance du chiffre d’affaires (stimulée en partie par l’augmentation des tarifs de location en raison de la demande en PEMP), la taille de la flotte de PEMP aux États-Unis a augmenté de 10 % en 2021 ; les sociétés de location ont repris leurs stratégies d’investissement d’avant la pandémie et tenté d’empêcher une augmentation considérable des taux d’utilisation.

La croissance globale de la flotte américaine a été freinée par diverses perturbations au niveau de la chaîne d’approvisionnement, comme dans d’autres marchés occidentaux, bien que les États-Unis dans leur ensemble aient été en mesure d’augmenter la taille de la flotte de plus de 60 000 unités, pour atteindre 722 105 unités d’ici la fin 2021. Cette croissance devrait se poursuivre en 2022, mais pourrait être freinée par les pressions inflationnistes sur l’économie et les questions commerciales, y compris une décision tarifaire prohibitive sur les importations chinoises de PEMP annoncée en 2021.

Comme en Europe, dans le courant de l’année, les sources d’énergie typiques ont continué à évoluer au profit de machines hybrides ou entièrement électriques, mais à un rythme plus lent que sur les marchés européens. Aux États-Unis, la demande en flèches électriques est plus restreinte, non seulement en raison de leur autonomie limitée et des problèmes d’infrastructure de charge, mais aussi en raison des contraintes climatiques qui empêchent l’utilisation d’équipements électriques à l’extérieur pendant certains mois de l’année dans certaines régions des États-Unis.

Comme en 2021, l’édition 2022 du rapport met l’accent sur la Chine et sur les pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG) au Moyen-Orient, qui est composé de l’Arabie saoudite, des Émirats arabes unis et du Qatar. Le rapport sur la Chine brosse le tableau d’un marché de location de PEMP qui continue de croître à une vitesse sans précédent malgré la pandémie : la croissance du marché chinois de la location de PEMP est restée forte (47 %) en 2021, principalement en raison de l’expansion de la flotte nationale. Cependant, l’incertitude entourant la persistance des épidémies dans les principales villes de Chine a limité l’optimisme du marché, et l’on anticipe une croissance des revenus annuels de 10 % en 2022 et de 6 % en 2023.

En termes de taille totale de la flotte, cette croissance s’est poursuivie à un rythme remarquable en Chine : Le parc total estimé de location de PEMP a augmenté rapidement en 2021, atteignant près de 330 000 unités au total. La taille totale de la flotte devrait se situer autour de 435 000 à 440 000 machines à la fin de l’année 2022. Après des années de croissance rapide, la croissance de la flotte devrait être plus modérée (mais toujours à deux chiffres) à partir de 2023. La flotte de location chinoise est-elle susceptible de dépasser celle des États-Unis au cours des cinq prochaines années ? À ce rythme, il est impossible d’exclure cette possibilité.

Au Moyen-Orient, le tableau était largement positif : la reprise est similaire aux meilleures performances enregistrées sur le marché européen ou américain. En moyenne, dans les trois pays étudiés, le chiffre d’affaires a augmenté de 13 %, contre 13 % pour la France et 15 % pour les États-Unis. Le total des revenus locatifs s’est remis des nadirs enregistrés au plus fort de la pandémie dans les trois pays, et leur chiffre d’affaires annuel combiné atteint 146 millions de dollars, stimulé par des investissements dans les infrastructures de la région et par les activités générées par le salon Dubaï Expo, qui a eu lieu au quatrième trimestre de 2021.

En 2021, la taille totale de la flotte dans les trois pays du Moyen-Orient étudiés a augmenté d’environ 2 %, car les sociétés de location ont renforcé leurs flottes pour revenir à des niveaux pré-pandémiques afin de suivre le rythme soutenu d’une demande en plein essor. En 2022, les répondants s’attendaient à continuer à acheter des machines, se tournant de plus en plus vers les fabricants chinois de PEMP.

Alors que la majeure partie du parc de PEMP de ces trois pays reste principalement composée de machines à flèches diesel, la part des équipements électriques devrait augmenter (en particulier aux Émirats arabes unis, dans une moindre mesure en Arabie saoudite) à mesure que les utilisateurs finaux pivoteront vers la gestion des installations et que la sécurité et la santé au travail gagneront en importance. Il faut s’attendre à ce que les échafaudages disparaissent progressivement au profit d’élévateurs à ciseaux électriques pour les activités d’entretien interne et d’aménagement.

En résumé, la taille de la flotte et les revenus locatifs augmentent sur tous les marchés à l’étude, la confiance envers les investissements se renforce, le passage aux machines électriques se poursuit à un rythme soutenu et même les problèmes bien documentés affectant la chaîne d’approvisionnement sont incapables de freiner cet élan d’optimisme. Bien qu’une certaine incertitude plane à l’horizon, les perspectives restent prometteuses pour l’industrie mondiale de la location de matériels d’accès en hauteur dans un avenir prévisible.

● Si vous souhaitez obtenir une analyse détaillée des marchés européens, américains, chinois et du Moyen-Orient, le rapport 2022 de l’IPAF sur le marché international de la location de matériels d’accès en hauteur est disponible dès maintenant. Les membres de l’IPAF peuvent maintenant demander une copie gratuite du rapport pour le marché les concernant en remplissant un formulaire à l’adresse www.ipaf.org/reports ; les non-membres peuvent acheter le rapport à des prix compétitifs.

 

D'autres actualités susceptibles de vous intéresser

  • IPAF has issued the following statement concerning the use of the platform emergency stop function in MEWPs following safety alert JCPT2223RTB issued by Multiplex on 21 November 2022, and the response from the manufacturer of the MEWP referenced.

  • L'introduction du système de marquage UKCA (Certification de Conformité du Royaume-Uni) a été repoussée de deux ans supplémentaires, ce qui permettra aux produits marqués CE (norme européenne) de continuer à être vendus sur les marchés britanniques jusqu'au 31 décembre 2024.

  • L'application mobile ePAL de l'IPAF pour les opérateurs de PEMP et de PTDM a été reconnue par le magazine Lift & Access aux États-Unis, recevant une prestigieuse distinction LLEAP Gold dans la catégorie Aftermarket Support Products & Services.