La santé des marchés de location de PEMP avant la pandémie influencera la reprise

IPAF Rental Market Reports 2020

La santé du secteur de la location de PEMP et les tendances économiques positives jusqu’à la fin de l’année 2019, y compris en Italie, aux Pays-Bas, en Allemagne et en Chine devraient contribuer à de solides reprises après la pandémie de coronavirus, selon les dernières analyses menées exclusivement pour l’International Powered Access Federation (IPAF) par DuckerFrontier.

Le rapport Global Powered Access Rental Market Report 2020 récemment publié montre que les pays les moins touchés pendant la première vague de la pandémie devraient amorcer une bonne reprise en 2021. Le rapport indique également que la Suède et les États-Unis figureront parmi les marchés qui connaîtront une forte reprise car les chantiers de construction y sont restés largement ouverts même au plus fort de la pandémie.

La France, le Royaume-Uni, l’Espagne et la Finlande ont été particulièrement touchés par la pandémie à cause de l’impact de la maladie et des longs confinements nationaux, associés à d’autres facteurs sous-jacents qui ont contribué à une incertitude économique, notamment Brexit et des élections nationales. Les perspectives ne sont pas favorables pour une reprise rapide dans ces pays.

Executive summary of Europe

 

En Europe, le marché de la location de PEMP en Hollande et en Allemagne a signalé une forte croissance jusqu’au début de la pandémie, avec une progression de 7 % en termes de revenus annuels, alors que la France a enregistré une croissance soutenue sur trois ans, dépassant le marché britannique de la location de PEMP en termes d’envergure et de revenus fin 2019.

L’Espagne et l’Italie ont rivalisé avec la France en 2019, avec des revenus en progression d’environ 5 %. Les revenus totaux du marché danois étaient en progression de 3 % par rapport à 2018 alors que le Royaume-Uni et la Finlande n’ont signalé aucune croissance des revenus, un résultat bien inférieur à la moyenne des dix pays étudiés en 2019 (4 %).

L’Espagne et l’Italie ont continué à se relever du krach financier mondial de 2008-09, même si le rapport montre que ces deux marchés pourraient se trouver confrontés à une situation contrastée dans le monde post-pandémie. Il semble que la reprise régulière de l’Espagne depuis 2011 s’est interrompue, la valeur du marché en 2019 étant toujours moins de la moitié (201 m €) de celle de 2008 (429 m €). Les perspectives pessimistes indiquent que les gains réalisés pourraient être inversés au cours des deux prochaines années.

Parallèlement, le marché italien a dépassé les pics antérieurs en termes de taille et de revenus, étant évalué à 290 m € à la fin de l’année 2019. Tout comme l’Allemagne, l’Italie devrait retrouver ses niveaux d'activités et de revenus pré-pandémie plus rapidement que l’Espagne, vu la composition polyvalente du parc, la dominance de PME de location relativement agiles et le mélange largement équilibré d’utilisations dans le secteur du bâtiment et ailleurs.

L’Allemagne et les pays nordiques ont négocié avec un succès relatif la première vague de la pandémie et il n’était pas prévu qu’ils soient fortement touchés par des chutes de la production du secteur du bâtiment ou du PIB. Ils devraient donc pour la plupart retrouver leurs niveaux pré-2020 d'ici fin 2021, nonobstant les effets de la seconde vague en cours. Le Danemark est le pays qui a obtenu les meilleurs résultats (3 %) jusqu’à la fin de l’année 2019 mais comme son confinement a été plus strict que celui de la Suède, on prévoit que la Suède aura un peu moins souffert en termes de chute de production et des revenus en 2020. 

Le marché de la location de PEMP au Royaume-Uni a rencontré des difficultés en 2019, avec les incertitudes liées au Brexit puis des élections parlementaires surprise à la fin de l’année encourageant une atmosphère de prudence et limitant l’expansion audacieuse des parcs ou les stratégies d’investissement ambitieuses.

Au Royaume-Uni, on prévoit que l'impact relativement sévère de la pandémie de Covid-19 et les conséquences du confinement auront un impact sur le pipeline du bâtiment, le chômage et le PIB global. Ces éléments, combinés à la fin de la période de transition du départ de la Grande-Bretagne de l’UE le 1er janvier 2021, ont bien peu contribué à soutenir la confiance dans une reprise rapide.

Les sociétés de location de PEMP au Royaume-Uni ont fait preuve de résilience et d’ingéniosité pour maintenir la taille de leur parc et leurs revenus de location en 2019, par exemple en proposant des services supplémentaires comme la désinfection et la décontamination renforcées des équipements pour aider les clients à protéger leurs ouvriers du risque de propagation de la Covid-19 ou de contagion.

Aux États-Unis, le marché continue à se développer et à gagner en maturité, boosté par la solide production du marché du bâtiment en 2019, mais l’évolution du marché a été ralentie par une approche fragmentée pour contenir l’épidémie en 2020, suivie par l’incertitude liée aux élections nationales à la fin de l’année et à leurs conséquences ultérieures. On espère que des perspectives politiques plus claires et un effort renouvelé pour contenir la Covid-19, y compris la disponibilité d’un vaccin efficace, pourront poser les bases d'un rebond relativement rapide en 2021 et ultérieurement.

Rental Report - China Key findings

Comme en 2019, le rapport contient aussi cette année un chapitre spécial sur la Chine et dépeint un marché de location des PEMP qui se développe à une vitesse inégalée, très peu ralenti par la pandémie de coronavirus et bien placé pour continuer à progresser rapidement en termes de taille du parc et de pénétration du marché pour les années à venir. En 2019, la valeur globale du marché de location des PEMP a progressé de 38 %. Il y a peu de chances que ce taux soit atteint en 2020, mais il devrait malgré tout atteindre 10 % – exactement l’inverse des pays européens les plus touchés.

● Les rapports 2020 IPAF Global Powered Access Rental Market sont commandables dès maintenant sur www.ipaf.org/reports. Les membres de l’IPAF bénéficient d'un rabais et d’une réduction de 50 % sur le tarif des rapports de 2019 et 2018. Les rapports antérieurs sont désormais visionnables/téléchargeables gratuitement. Cliquez ici pour accéder à un webinairegratuit basé sur les principales conclusions du rapport 2020.

D'autres actualités susceptibles de vous intéresser

  • L'application mobile ePAL pour les opérateurs d'accès motorisé qui fait entrer la certification de formation dans l'ère numérique et réduit l'impact environnemental des cartes PAL IPAF est désormais disponible dans six langues supplémentaires, après son lancement en anglais plus tôt cette année.

  • Mike Ashton occupera le poste de nouveau conseiller technique et international de sécurité de l'IPAF, apportant à ce poste l'expertise de ses plus de 25 années passées à des postes techniques, de formation et de gestion des affaires dans l'industrie au Royaume-Uni, au Moyen-Orient et en Australie.

  • Les juges des prestigieux International Awards for Powered Access (IAPA) ont été nommés, alors que la date limite de candidature du 1er décembre approche. Les IAPA se tiendront en même temps que le Sommet de l'International Powered Access Federation (IPAF) de l'année prochaine, au Millennium Gloucester Hotel, Kensington, Londres, le 10 mars 2022.